Test du SR Suntour Triair 3CR

Test du  SR Suntour Triair 3CR

Pour notre 3éme test matos nous allons nous pencher sur l’amortisseur Suntour Triair une des références actuel dans le monde de l’enduro et de la descente. 

Caractéristiques du Suntour Triair :

  • 3 modes de compression ( Open, Médium et Firm )
  • 8 clics de rebond
  • Ajustement de pression de l’IFP
  • Cales d’ajustement de la chambre d’air négative et positive
  • Disponible en standard Trunnion, Métric ou Impérial
  • Prix 299 euros
  • Poids 410 grammes

En statique :

Visuellement, ce Triair est réussi, les commandes de détente et de compression sont facile d’accès. Globalement, l’esthétique général est bon sans être extravagant pas de chichi chez Suntour juste de la simplicité et de l’efficacité.

A l’interieur sa donne quoi ?

On retrouve le nouveau système PCS (Piston Compensator System) qui équipe également certains modèles de fourche de la marque. Ce piston permettrait de retarder l’effet de cavitation ( la cavitation est la formation de bulles de vide dans un liquide lorsque les pressions négatives sont trop importantes.)

Un système classique d’IFP présent dans la bonbonne du Piggy-Back permet de régler via une valve Schrader le soutien en début de course.  Grace a l’utilisation de tokens vous pouvez améliorer le début et la fin de course que vous installez soit dans la chambre positive ou la négative sans démonter l’amortisseur du cadre un gros plus pour les essais terrain.

Le réglage de détente est effectif sur 8 clics, sur ce point, je reste un peu sur ma faim, mais nous y reviendrons un peu plus loin dans le test.

En action :

Pour ce test, le Triair est monté sur un Banshee Rune V2 2018, le positionnement de l’amortisseur permet d’avoir un contrôle aisé sur les deux molettes de réglages de détente et de compression.

Pour commencer, le seuil de déclenchement sur les petits chocs est très sensible, cette impression de gommer toutes les aspérités du terrain est juste parfaite, on peut retrouver ce type de sensation sur des amortisseurs plus haut de gamme.

Concernant les gros chocs, la fluidité et le comportement linéaire de l’amortisseur permettent d’utiliser tout le débattement sans jamais taper dans le fond, idéal pour une cinématique comme le Rune dite progressive. Sur les successions de chocs, le Triair excelle, on ne se pose pas de questions, on file droit ca encaisse sans sourciller on utilise la course efficacement. En comparaison mon ancien monarch plus debonair sur la même section était beaucoup moins confortable.

Grace au mode Propédal, on retrouve un amortisseur qui ne pompe pas exagérément et qui garde un certain maintien même lors des relances. Tous dépendra bien sûr de votre cinématique et de vos réglages de base, sur le Rune le résultat est satisfaisant avec un SAG mesurer à 17 mm préconiser par Banshee.

Tous a l’heure, je vous mentionnais un léger problème sur le réglage de détente. Concrètement elle est peu voir inexistante nous avons essayer de multiples manipulations rien à faire le rebond reste rapide et n’ai pas assez freiner, on ne sent pas énormément de différences entre la position + ou – . Cela n’empêche en rien de rouler bien au contraire, les personnes adeptes de détente rapide y trouveront leurs compte . Un mail au SAV Suntour qui au passage est extrêmement réactif permettra de régler rapidement le souci en renvoyant l’amortisseur et en améliorant le settings en usine compter un délai d’environs 15 jours . Aujourd’hui, je retrouve un vrai ajustement du rebond actif sur ces 8 clics.

Après une année de bons et loyaux services, l’heure du service complet est de mise avec changement de l’huile du circuit hydraulique et du kit joints en totalité. Grace au tuto Suntour l’entretien ce fait très facilement avec les bons outils à portée de main, les pièces nécessaires a l’entretien se trouvent relativement facilement chez tous les revendeurs Suntour .

Pour finir sa donne quoi ce Suntour TriAir ?

Pour conclure à l’heure ou les prix s’envolent chez certaines marques Suntour a privilégié un rapport qualité prix excellent. A moins de 300 euros vous disposerez d’un amortisseur simple d’utilisation, mais aux performance inégalés pour cette gamme de prix. Le gros point noir restera cependant le réglage de détente trop soft. Mais comme énumérer précédemment un petit mail au SAV permettra de mettre fin a ce soucis. Destiné à une pratique allant de l’enduro à la descente, il conviendra à un grand nombre de pratiquants. Aussi bien au pilote confirmé qu’aux compétiteurs chevronné ainsi qu’aux pratiquants lambdas comme moi .

Retrouvez ce Suntour Triair ici

Crédits photos : SR Suntour

Tous nos conseils pour bien débuter l'enduro VTT

Recevez notre newsletter. Tutos pilotage, Conseils mécanique, Tests matériels , ect....

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

close

Tous nos conseils pour bien débuter l'enduro VTT

Recevez notre newsletter. Tutos pilotage, Conseils mécanique, Tests matériels , ect....

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email
Facebook
YouTube
Instagram