Test du combo amortisseur cartouche Fast Suspension

Test du combo amortisseur cartouche Fast Suspension

Singletracks-mtb a donner la parole à Baptiste un de nos lecteurs qui nous a fait un retour très constructif sur le combo amortisseur Fast Fénix et cartouche SC4 de chez Fast Suspension.

Salut à tous. Vous avez été pas mal à demander un retour sur le kit fast, que j’ai maintenant pu tester dans plusieurs terrains. Je vais essayer d’être le plus complet possible, donc attention, pavée.

Pour commencer, en base de comparaison, j’ai monté les pièces Fast Suspension sur mon Transition Patrol, que j’ai roulé plusieurs mois avec un dpx2 élite et une 36 élite (avec cartouche grip2 d’origine).

En dessous une photo du vélo avant et après. Il y a eu quelques autres changements qui peuvent aussi jouer sur les différences de comportement. Je pèse 55kg (un peu moins de 60kg équipés) ressort de 300 derrière, 50psi devant). Je ne suis pas un raceur, je ne cherche pas la performance. Mais le plaisir, et pour moi ça passe aussi par le confort.

Niveau réglage, je conserve le même sag qu’avant devant comme derrière. Je vais vous présenter ça comme je l’ai ressenti. Chronologiquement, comme ça je ne risque pas d’oublier la moitié des points. Tout d’abord, pourquoi Fast Suspension et pas la concurrence ? (Ext, push ….)

  • Premier point : Le budget le fénix est « moins cher », avec entretoises, ressort, et préparation adaptée au vélo et au pilote.
  • Second point : J’avais lu pas mal de retour, comme quoi les amortisseurs élitistes comme les marques citées précédemment avaient tendance à avoir un maintien de fou, et que la fourche avait pas mal de difficulté à suivre. Je voulais donc que tout travaille en harmonie et de manière cohérente, d’où le choix de prendre aussi la cartouche. Ext aurait pu faire l’affaire, mais entre une fourche complète et une cartouche, là encore c’est le budget qui tranche.
  • Troisième point, les circuits moyennes vitesses (j’y reviendrai) .
  • Quatrième point, tout simplement, cocorico le made in France

Ça commence avec l’achat du kit. J’ai appelé Fast Suspension pour avoir le plus de renseignements possible, et leur expliquer au mieux ce que j’attendais comme suspensions.

Ils ont été super clairs dans leurs explications, à l’écoute, proposaient des solutions . A noté que tout est arrivé relativement vite ( j’avais les pièces environ une semaine après la première prise de contact )

Ensuite, l’amortisseur arrive complètement prêt à monter, et prérégler. La cartouche, elle, il faut environ 10-15 minutes pour virer l’ancienne et installer celle-ci. Vraiment très simple (pour ceux qui auraient peur de s’y lancer, y n’a vraiment rien de compliqué, et un tuto est disponible sur leur chaîne YouTube Fast Suspension ) .

Premières impressions, en statique :

Sensibilité de dingue à l’arrière, et un maintien incroyable. Je répète que j’ai le même SAG qu’avec mon ancien dpx2, mais une fois assis, on sent une résistance de malade.

Résultat, en allant me balader en ville le soir pour faire quelques marches (confinement oblige). J’ai gagné en confort quelque chose de pas possible. Une position plus haute sur le vélo, et détail pas négligeable, mon vélo est ultra silencieux.

Première sortie sur spot typé jump :

Terrain super-lisse comme des fesses de bébé, avec quelques beaux virages, et de jolis sauts. Première descente avec les réglages fast, je remarque que j’ai + de mal à passer la ligne. Avant, à cette vitesse, je passais tout sans tirer aucun saut. Là j’ai dû quand même tirer pour passer, le vélo était collé au sol.

J’ai augmenté le rebond de 3 clics derrière (sur 30 il me semble) et de 2 clics devant (sur 20 il me semble). Pas grand-chose donc, mais le changement est là. Je gagne en peps sans perdre en grip (le grip d’ailleurs est phénoménal, le vélo colle au terrain, mais pas flagrant sur ce spot).

Une de mes appréhensions à passer sur un coil, c’est de taper dans le fond h24 (je ne roule pas super propre). Je suis allé sur le plus gros saut du terrain, un bon gros step down avec une réception plutôt courte et je me suis mis un petit long.

On sent clairement leur butée hydraulique qui fait le travail. On n’a pas l’impression d’avoir le vélo qui s’enfonce d’un coup et qui bloque. Donc première sortie super content, mais j’ai compris que les jumps ce n’était pas forcément là que ça excellait.

Deuxième sortie typé enduro :

Un spot avec une belle piste, des virages, quelques petits sauts mais bien plus typé enduro, quelques raides et portions en dévers. Pour l’anecdote, j’ai toujours roulé en pédales auto, jusqu’à l’été dernier ou je suis passé en plates, mais j’ai encore beaucoup de mal à m’y faire.

On gagne tellement en confort, en stabilité et en absorption du terrain, que je me soucie beaucoup moins de mes pieds. Ça paraît détail, mais quand tu arrêtes de bouger ton pied à la moindre racine, t’a l’impression de beaucoup mieux roulée ! À ce stade j’ai conservé les réglages de l’autre fois, que je trouve impeccables.

À ce sujet, j’avais demandé quelque chose de confortable au maximum. Qui reste dynamique, et surtout avec des hautes vitesses très fermées avec un rebond très lent (à côté de l’enduro je fais aussi beaucoup de jumps, et comme je dis je ne roule pas super-propre donc ça évite les frayeurs).

J’ai aussi demandé un maintien maximum, j’adore être « haut » sur le vélo, je n’aime pas qu’il plonge sans arrêt. Sur ce spot j’ai aussi pu essayer leur plateforme de pédalage.

Fast Suspension insistent bien là-dessus, ce n’est pas un blocage. C’est un circuit indépendant, qu’on peut également préparer à son envie.(contrairement aux autres amortisseurs qui ont généralement 3 positions, avec une « fermée » et une « intermédiaire » lui n’en a qu’une).

Étant donné que je suis pas un grand pédaleur, et que mon vélo ne pompe pas tant que ça en étant assis. J’ai demandé à que cette plate-forme reste assez souple, je privilégie le confort au rendement.

Pour le coup sur des montées un peu caillouteuses, le gain en grip est hallucinant comparé au dpx. La roue ne saute pas, donc j’ai beaucoup plus de contrôle qu’avant sur les parties techniques, même si au final, le vélo pédale finalement moins bien qu’avec l’ancien amortisseur.

Côté fourche, la cartouche SC4 ne propose pas de blocage, mais étant habitué à la grip2, je n’ai pas ressenti de manque. Enfin 3eme spot, pas mal de raides, de la racine, et surtout, dans le gras (vraiment gras).

Ce n’était pas évident de rouler à cause du terrain. Mais là encore, comparé à habituellement sur ces pistes, je ne me suis pas soucié de mes pieds, et j’avais vraiment un confort de dingue.

Le grip était aussi excellent, même si pour la première fois je roulais avec des griffus, que je n’ai pas senti mega à l’aise dans le gras. Mais je sentais que les zippettes étaient vachement atténuées par le travail des suspensions.

Je réessaierai avec mes wild enduro, à mon avis ça sera incroyable. En conclusion, l’amortisseur apporte un réel changement, j’ai vraiment l’impression d’avoir un nouveau vélo, mais ça peut ne pas convenir à certains (j’ai quand même perdu en peps, et mon vélo est plus proche du dh qu’avant) et c’est complètement différent de ce que j’ai pu tester jusqu’à présent.

La cartouche elle, pour moi n’est pas « meilleure » qu’une grip 2, ni moins bien. Mais je trouve qu’elle fonctionne mieux avec l’amortisseur. Là où la grip 2 n’aurait pas forcément eu le réglage le plus adapté (pas de circuit moyenne vitesse, qui influe directement sur le maintien). Simplement un choix de cohérence, mais pour moi il y a pas grand intérêt à n’acheter « que » la sc4.

Elle est (d’après moi) faite pour que l’avant du vélo se comporte au mieux avec l’arrière. Certes, 950 € c’est un gros budget, mais à titre de comparaison, un Fox DHX2 neuf coûte 800 euros. Sans ressort (160€ supplémentaires) et sans entretoises (20€ environ) donc déjà à l’achat. On paye quelques billets de moins, pour quelque chose de juste pas comparable en terme de fonctionnement et de fiabilité (on connaît tous des gens qui doivent mettre leurs amortisseur Kashima en révision tous les 3 jours).

Et la première révision du fast est offerte. On peut aussi s’arranger avec eux pour renvoyer l’amortisseur pour modifier des réglages/ressort dès les premières sorties si ça ne convient pas aux attentes.

En espérant avoir été assez clair. Si il y a des points que je n’ai pas abordés, ou des questions, j’y réponds en commentaires, et je modifie l’annonce pour les prochains ! Bon ride !

Suivez Baptiste sur Instagram : https://www.instagram.com/cambonb/

pub

Tous nos conseils pour bien débuter l'enduro VTT

Recevez notre newsletter. Tutos pilotage, Conseils mécanique, Tests matériels , ect....

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

close

Tous nos conseils pour bien débuter l'enduro VTT

Recevez notre newsletter. Tutos pilotage, Conseils mécanique, Tests matériels , ect....

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 commentaires sur “Test du combo amortisseur cartouche Fast Suspension

  1. Bonjour et bravo d’avoir fait ce retour complet sur votre ressenti / matériel Fast suspension, car vous n’êtes pas le seul à tester et posséder ce matériel. En effet je possède un cannondale habit neo VAE et les performances dès suspensions me laissaient sur ma faim…. je n’ai pas fait le choix de l’amortisseur Fénix car son utilisation n’est pas la mienne ….je pratique le all mountain ou l’enduro . J’ai acheté le kit fourche sc4 pout ma pike de RS, et déposé le système motion control en plastique non performant et fait place à une sorte de cartouche fermée de fast suspension, système hydraulique 3 voies se rapprochant des fourches moto cross. j’ai également signalé à fast suspension lors de mon achat ce que je souhaitais pour les réglages…et au final je me retrouve à tout ouvrir en grand -4 clics la basse et moyenne vitesse . j’ai changé les joints spy pour des SKF et mis de l’huile de fourche kayaba 5w moto. J’ai également mis la dernière mise à jour du ressort à air debonair C1 (150mm) et 2 token pour réduire le volume d’air pour avoir une haute vitesse dure. … au final j’ai une fourche excellente je passe tout simplement d’une fourche d’entrée de gamme à une fourche très compétitive et onctueuse. bien supérieure à une pike ultimate avec cartouche charger…. l’amortisseur quant à lui est un RS deluxe RT3 2020 d’origine déjà très correct à la base ….le résultat final à l’instant T est très satisfaisant. Je rentre dans les obstacles sont réfléchir plus que ça, le vélo épouse le terrain… et gomme les irrégularités avec un certain confort puisque les réglages sont assez ouvert sur l’hydraulique. Je peaufinerai les réglages et ou upgrade sur cet amortisseur si vraiment nécessaire. Donc pour ma part je ne ressent pas la nécessité d’associer La Fourche à la pose d’un amortisseur fénix…. et le coût finale de ma modification est bien moins chère et plus performante qu’une pike ultimate, enfin me semble t’il . Bon ride 👋

    1. Bonjour, fast est un grand sorcier de la suspension qui ces combler tous les pratiquants il est vrai que votre modification est bien moins chère qu’un combo fenix plus cartouche. Pour une utilisation all mountain cela est tres cohérent, pour l’enduro pur et dur je conseillerais le fenix pour les gros budgets, sinon je conseillerai un combo sr suntour vraiment très bien placé niveau rapport qualité/prix . Merci de votre commentaire très pertinent en vous souhaitant un bon ride et une bonne lecture de notre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email
Facebook
YouTube
Instagram