Présentation du Yéti SB150 de David

Présentation du Yéti SB150 de David

Plage, soleil, Maïdo … vous l’aurez compris direction l’ile de la réunion retrouvez David l’administrateur du groupe les Enduristes VTT qui va nous présenter sont Yeti SB150.

Salut David tout d’abord merci d’avoir pris un peu de ton temps pour répondre à nos questions et nous présenter ta machine.

Peux-tu nous en dire un peu plus en quelques lignes sur toi depuis combien de temps tu roules quel est ton terrain de jeu, que représente pour toi l’enduro VTT ?

Je pratique le VTT depuis un peu moins de 5 ans. Très vite devenu mon seul sport pratiqué par manque de temps pour plus (régulièrement pratiquant de deux/trois sports à la fois : badminton/escalade/trail).

Mon terrain de jeu est paradisiaque : je roule à l’île de La Réunion, où la variété des terrains est absolument fantastique. On trouve littéralement de tout.

Ce que ça représente pour moi :

Ma nouvelle passion, en trois mots. Quand j’ai vu que je commençais à passer des heures et des nuits à lire, apprendre, décortiquer le fonctionnement d’un vélo, l’impact d’une géométrie sur le comportement d’un cadre j’ai compris que j’étais embarqué !

Passer du temps sur mon vélo est ma soupape de décompression, mes moments nécessaires de la semaine. 

Sur quel bike roules-tu actuellement et quelles ont été tes montures précédentes ?

Actuellement sur un Yeti SB150, c’est mon troisième vélo.
Dans l’ordre : un Lapierre Zesty 514 de 2008 racheté d’occase à un ex collègue de travail, puis un Commencal Meta AM V3 de 2017 acheté neuf et sévèrement upgradé.

Tu es plutôt 29 ou 27.5 pouces et pourquoi ?

Le Yeti est mon premier 29. J’ai commencé sur un 26 et suis rapidement passé sur un 27,5.


Je ne sais pas si je “suis” plutôt 29 ou 27,5, mais mon 29 actuel me correspond parfaitement. Moins joueur que mon ancien Meta c’est certain, mais je recherche plus le confort et la stabilité que l’agilité je présume.

Pourquoi avoir choisi Yeti ?

Ma marque de rêve depuis 2016… Je me souviens avoir passé des heures à baver sur le SB6, ses courbes subtiles et sa géométrie hors du commun. Lors de la sortie du SB150 en 2018-19, j’ai été assez déçu au départ de l’abandon du design tout en courbes pour des lignes plus franches.

Mais une fois l’avoir vu en vrai, quelle claque… Il m’a fallu deux ans pour enfin pouvoir l’acquérir et le rouler.


Ça c’était pour la partie visuelle. Pour la partie fonctionnement, c’est la curiosité du Switch Infinity qui m’a attiré : le fait qu’il résolvait pas mal de problèmes liés à la fois au rendement en montée et au confort en descente.

Quelles sont les qualités et à l’inverse les défauts de ce vélo pour toi ?

C’est l’un des meilleurs vélos de sa catégorie, et de très loin le meilleur vélo que j’ai jamais roulé. Il fait tout très, très bien, sait être précis, rigide sans jamais être inconfortable, et le Switch Infinity est un bonheur dans les montées techniques comme dans les descentes défoncées. Le grip paraît infini, bien supérieur à mes propres limites.

La capacité de passer rapidement à des endroits où habituellement n’importe quel quidam ralentirait fait que ce vélo est aussi jouissif que dangereux. Alors que je n’étais pas du tout orienté vitesse/sensation, c’est vraiment sa capacité à prendre de la vitesse, à la maintenir et à pousser le rider à exploser ses limites qui fait qu’il donne la banane.

De plus, il reste très confortable pour de la longue randonnée…, la position au pédalage est excellente, le rendement en montée (même sur des longues liaisons) est très acceptable, on ne dirait vraiment pas qu’on est sur un vélo de ce débattement. Le travail du Switch Infinity est tel que la position bloquée de l’amortisseur le rend quasiment immobile.

Mis à part le fait que certains le trouveront un peu pataud à basse vitesse, et qu’aux relances il sera moins vif qu’un vélo plus léger avec autant de débattement, je ne vois pas ce que je peux reprocher au comportement de cette bête.

Les défauts… Je n’en vois qu’un :
Pour un cadre à ce tarif, les finitions laissent vraiment à désirer. Les protections de cadres sont sommaires, les entrées et sorties de gaines/durites grossières et sans aucune protection pour les gaines ou le cadre, et la peinture (sublime au demeurant) s’abîme relativement vite.

As-tu prévu de prochaines modifications sur cette magnifique monture ou restes-tu avec le montage actuel pour le moment ?

Pour l’instant je ne touche pas à mon montage, il se rapproche vraiment beaucoup de mon montage de rêve…

As-tu des particularités de montage sur ton Yéti ( Freins,Suspensions préparées,Roues à la carte, petits gadgets etc) ?

Je vais faire un bike check, ce sera plus rapide :

  • Montage C1 (carbone d’entrée de gamme)
  • Fox 36 Performance Fit 4 préparée
  • Fox Float X2 Performance
  • Transmission Shramano (pédalier X01 AXS, chaîne + cassette XX1 Rainbow, shifter + dérailleur XTR 12V), plateau ovale Works 32 dents, pédales Shimano DXR
  • Freins Shimano XT 4 pistons
  • Roues montées carte : moyeux i9 101, rayons Sapim D-Light avant, Cx-ray ligaturés arrière, cercles DT Swiss XM 421 arrière, XM 481 avant ; mousse de protection Rimpact av/ar
  • Pneus Michelin Wild Enduro Front/Rear
  • Tige de selle OneUp 2.0 180mm
  • Selle Tioga Spyder Outland
  • Potence Renthal Apex 35mm
  • Cintre Pivot 780mm Carbone
  • Multi outils OneUp dans le pivot de fourche
  • Grips Oury

Parmi tous les upgrade réalisés sur le montage C1 de base, le plus significatif a été la préparation de la fourche. Elle fonctionne à présent mieux que des fourches qui valent le double de son prix, et participe majoritairement à la sensation de grip infini décrite plus haut.

J’aimerais profiter de l’occasion pour remercier ‘Run Bike Import Bike Suspensions’, pour son travail d’orfèvrerie sur la préparation de la fourche. Et pour le fait de permettre à des riders perdus dans l’océan indien de rouler sur de telles machines.

Merci David d’avoir pris le temps de nous présenter ta formidable machine et a plus sur les singletracks.

Groupe les Enduristes VTT

Page Facebook Run Bike Import Bike Suspension

Tous nos conseils pour bien débuter l'enduro VTT

Recevez notre newsletter. Tutos pilotage, Conseils mécanique, Tests matériels , ect....

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

close

Tous nos conseils pour bien débuter l'enduro VTT

Recevez notre newsletter. Tutos pilotage, Conseils mécanique, Tests matériels , ect....

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 commentaires sur “Présentation du Yéti SB150 de David

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email
Facebook
YouTube
Instagram