Pongo l’évasion a deux roues

Pongo l’évasion a deux roues

Partir rider sur les plus beaux spots de l’hexagone ou du monde en totale autonomie un rêve pour beaucoup d’entre nous amoureux de la nature et des sports extrêmes. Mais choisir entre un camping-car, un camion aménagé, une caravane peut vite devenir un casse-tête. Mais depuis quelques années nous pouvons apercevoir outre-Atlantique ces petites remorques 4×4 maniables autonomes permettant de rouler sur n’importe quels terrains.

Malheureusement l’offre en Europe est faible voir inexistante, mais c’était sans compter sur la petite société corrézienne C2 Xplore qui vient de développer son premier modèle avec la Pongo. J’ai eu l’occasion de m’entretenir avec Christian et Christine les concepteurs de cette remorque made in France.

Bonjour Christian et Christine vous êtes les concepteurs de PonGo une remorque camper 4×4 de bivouac autonome pouvez vous nous en dire un peu plus sur vous ?

Alors, par où commencer ?

Nous sommes ingénieurs, tous deux ayant travaillé dans des bureaux d’étude aéronautique et automobile. Depuis les avant-projets jusqu’à la mise au point, sur des parties de fusée Ariane V à des modules de boîte de vitesses robotisée.

Nous sommes par ailleurs tous 2 fortement impliqués dans le milieu sportif : VTT, VTTAE, wakeboard, paddle, kayak, au sein d’une station sport Nature où Christian est président. Plongée au sein d’un club où christine est secrétaire, et également spéléo/plongée souterraine au sein du club spéléo local. Bref, multisportifs !

Suite à votre licenciement, l’aventure Pongo débute, comment vous est venue l’idée de concevoir ce type de produit ?

Nous avions au départ voulu importer (car inexistant en Europe) un modèle de remorque de bivouac pour notre besoin personnel. Entre le prix d’achat, le prix du transport par container, et le coût des modifications pour qu’elle puisse être homologuée pour rouler en Europe, le coût final était hors de prix (au-delà des 50 000 €). On a donc décidé de la faire nous-mêmes, après tout c’est quand même notre métier.

Entretemps, pendant notre phase de conception, nous avons appris que la société dans laquelle nous étions employés a décidé de délocaliser en Hongrie et donc de nous licencier. Alors, pourquoi ne pas se lancer dans la fabrication de campers pour sportifs ?

La remorque Pongo est un modèle capable d’affronter tous les types de terrains grâce à son essieu et timon en acier ainsi qu’à sa structure en aluminium. Quelles ont été les difficultés que vous avez pu rencontrer lors de la conception afin d’allier légèreté, solidité et capacité de franchissement de l’ensemble ?

De part notre métier, nous sommes habitués à ce type de contraintes que ce soit dans le spatial ou l’automobile. Nous avons fait une étude de contraintes et de déformations en 3D pour vérifier la solidité pendant l’utilisation. De plus, la conception est basée sur le principe aéronautique de squelette aluminium sur lequel une peau est rivetée, principe éprouvé sur les avions et fusées.

Votre remorque est conçue sur un assemblage 100 % métallique ainsi qu’un mobilier HPL en carton recyclé et une structure isolée en PET, une mousse à base de bouteilles en plastique recyclées. Un produit qui s’inscrit dans une action de recyclage et de développement durable. Une démarche importante aujourd’hui pour une grande majorité de pratiquants outdoor. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur l’utilisation et le développement des différents matériaux que vous utilisez pour assembler la remorque Pongo ?

Nous souhaitions que PonGo puisse être utilisé partout. Donc qu’il soit fabriqué avec des matériaux imputrescibles et résistants aux moisissures, donc nous n’utilisons pas de bois qui n’aurait pas pu résister à ces conditions hors bois exotiques, et nous souhaitons préserver ces essences.

Nous essayons aussi de minimiser au maximum l’utilisation de plastiques, car de par nos activités sur et sous l’eau, nous en voyons les ravages. Donc pas de peaux en matériaux composites.

Donc entre la contrainte éco-responsable, la contrainte de légèreté, et la contrainte de solidité l’aluminium, qui est une matière recyclable à 100 % (même si elle n’est pas neutre lors de son extraction soyons honnêtes), était le plus évident pour nous.

C’est aussi pourquoi nous avons recherché une solution en panneau sandwich à double peau aluminium et isolation en mousse PET, (100 % faite à partir du recyclage de bouteilles plastiques).

Et en plus, notre conception fait que c’est réparable, pour que PonGo dure dans le temps !

Lorsque l’on part à l’aventure le besoin en eau et en électricité est primordial, comment fonctionnent les différents systèmes de la Pongo ?

Pour ce qui est de l’eau. Nous misons sur un système de filtration d’eau développé par la société Katadyn, ce qui permet de s’approvisionner partout où il y a de l’eau (lacs, rivières, cours d’eau…). Cela permet de ne pas avoir de réservoir fixe qui sont souvent des nids à bactéries.

Nous avons néanmoins suffisamment de place pour disposer un ou plusieurs jerrycans amovibles si besoin.

Pour l’électricité, nous avons un pack batteries qui est alimenté soit par les panneaux solaires, soit par la prise de recharge extérieure (si par exemple PonGo est dans un garage). Cet ensemble délivre de l’énergie sur des prises USB, ou via des prises 220V classiques.

L’intérieur de la Pongo est totalement modulable est il possible de rajouter par la suite divers éléments afin d’augmenter sa capacité de rangement ?

Au sol, c’est un système de casiers modulables. Qui peuvent être mis en fonction des besoins du chargement ou même totalement retirés et/ou mis sur un côté pour utiliser le camper en remorque de transport, pour par exemple 4 VTT.

Au plafond, notre structure est faite de rails percés que nous avons conçus de telle façon qu’on puisse suspendre tout ce qu’on veut, où même créer des filets élastiques pour stocker en hauteur.

Il est également possible de mettre sur la plateforme avant un autre coffre afin d’augmenter le volume de chargement. La fonction principale de la plateforme étant de pouvoir mettre un VTT, ou autre. Et bien sûr, des barres de toit sont aussi présentes. Enfin, un casier supplémentaire est présent sur le côté gauche du coffre technique, et le compartiment cuisine permet également de stocker.

Vous disposez d’une option de personnalisation en supplément qu’est ce qu’un futur acquéreur peut retrouver dans cette offre ?

C’est la modification du graphisme de l’extérieur, nous allons proposer différents graphismes au fur et à mesure, soit en modèle unique, soit sur des séries. Mais étant concepteurs, nous ne nous limitons pas à cela, nous pouvons aller jusqu’à faire du sur mesure pour des demandes spécifiques.

Pour les pratiquants un peu plus frisquets un pack hiver est disponible en suppléments de quels éléments se composent-ils, y a-t-il des modifications à effectuer sur la plateforme d’origine ?

Le pack hiver est composé d’un réservoir d’eau, et d’un combiné chauffage/chauffe-eau avec pompe, et d’un réservoir GPL rechargeable.

L’unité est modifiable très rapidement, car prédisposée pour recevoir ces équipements, qui peuvent même être ajoutés par la suite.

Par contre, le coffre qui reçoit l’ensemble GPL se positionne en lieu et place de la plateforme avant, cela supprime donc cette fonction, afin de garder un format compact pour le camper.

Nous étudions en ce moment même une solution qui serait un entre-deux, avec un petit chauffage électrique, qui semble suffisant pour le volume à chauffer de PonGo.

Quelle est l’autonomie en électricité de la Pongo ? Quelles batteries utilisez-vous ?

Parlons technique… Sur notre unité telle que présentée sur notre site internet www.c2xplore.fr, Il s’agit actuellement de 2 batteries GEL 110 Ah (220 Ah total), et 2 panneaux solaires 175W (350W total).

Cet ensemble alimente 4 prises USB, 2 prises 220V, et 1 prise Frigo, frigo à compression de type raid (73 l)

Il n’est pas facile de donner l’autonomie. Cela dépend de ce qui sera branché, de l’ensoleillement, etc., mais à titre indicatif, notre camper n’a pas été rechargé sur prise depuis 6 mois avec différents consommateurs électriques dont VTT électrique).

Cependant, il est encore possible d’augmenter la capacité et/ou de passer sur d’autres technologies de batteries (Lithium par exemple) à la demande.

Lors des sessions boueuses notamment pour les vttistes un système de douches est-il prévu à l’avenir ?

C’est déjà inclus en fait :

Nous fournissons un système de toiles et une douche solaire. Il y a une toile triangulaire qui se positionne entre les 2 portes relevées pour créer un auvent, et une toile rectangulaire qui se positionne sous la porte arrière relevée, afin de créer une cabine de douche.

Cette seconde toile sert aussi de protection contre le vent si elle est déployée en périphérie des portes. Nous avons prévu une vidéo explicative pour tout cela.

À quel type de public la pongo se destine-t-elle, aux aventuriers en herbe adepte de voyage. Ou le baroudeur sportif prêt à découvrir le monde ou tout simplement la petite famille qui désire sortir des sentiers battus ?

En fait, tous ces publics !

Elle a l’avantage de pouvoir rentrer dans un garage standard grâce à ses dimensions compactes, donc d’être prête à tout moment. Vous rentrez du taf, vous avez envie de rider à 300 bornes ? Vous attelez, et hop partis. Vous trouvez le spot idéal ? Vous posez le camper, et pouvez rider.

Et grâce à son format compact, et sa suspension offroad, vous passez partout si vous en avez envie pour vous mettre dans un endroit reculé, en pleine nature !

Quels sont les différents tarifs de la Pongo ?

Nous établissons des Devis en fonction des demandes spécifiques de chacun, en pouvant même faire des adaptations complexes. Mais pour donner une indication, à l’heure actuelle le modèle tout équipé de notre site est proposé à 24600 €.

Attention cependant, car nous sommes, comme tous les industriels en ce moment, soumis aux fortes variations de prix de nos fournisseurs, et des matières premières (aluminium par exemple)

La conception et la fabrication sont-elles réalisées en France, où se trouvent vos locaux ?

La conception est faite en France, par nous même. Nos fournisseurs de composants sont Français majoritairement, et Européens, parce que nous souhaitons limiter autant que possible notre impact carbone sur nos approvisionnements et préférons favoriser les pays où les conditions sociales sont respectées. Enfin, nous fabriquons dans nos locaux, en Corrèze, à Tulle.

L’écologie et la protection de l’environnement et l’utilisation de produits recyclables et recyclés ont l’air d’être une valeur importante à vos yeux vous confirmez ?

Oui, comme on a pu l’expliquer par ailleurs.

Nous pouvons ajouter que personnellement, nous sommes engagés aussi auprès de la Surfrider Foundation, et des Sentinelles de la nature.

Merci, Christian et Christine, de nous avoir accordé un peu de votre temps, un petit mot pour clôturer cette interview ?

Profitez de la vie, faites du sport et voyagez tout en respectant la nature !

Plus d’informations : Page facebook C2 Xplore, Site internet Pongo

Cet article vous a-t-il plu et aidé (partagez-le ! ;-)) ? avez-vous des choses à y ajouter (commentez-le ! ;-)) ?

Tous nos conseils pour bien débuter l'enduro VTT

Recevez notre newsletter. Tutos pilotage, Conseils mécanique, Tests matériels , ect....

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

close

Tous nos conseils pour bien débuter l'enduro VTT

Recevez notre newsletter. Tutos pilotage, Conseils mécanique, Tests matériels , ect....

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Twitter
YouTube
Instagram