Plates Vs Auto le grand débat

Plates Vs Auto le grand débat

Plates versus Automatiques un sujet explosif, une discussion qui depuis l’apparition des automatiques a fait couler beaucoup d’encre sur les forums et dans les Bike-Parks. 

Mais quand est-il les pédales plates sont elles plus efficaces que les autos ou vice-versa ? 

À travers cet article, nous allons essayer de vous aiguiller selon vos préférences, car pour nous, les deux plateformes ont leurs avantages et inconvénients et peut importe sont choix chaque pratiquant trouvera la paire de pédales qui lui est destinée.

La pédale plate

Les pédales plates, c’est l’apprentissage du vélo, celles avec lesquelles nous avons tous fait nos premiers tours de roue. Aujourd’hui, l’offre a évolué avec des fabricants qui on su développer de nouveau modèle abouti aussi bien en termes de grip que de design, de l’alu, du composite, des axes en titane, un large panel de couleurs en bref, il y en a pour tous les goûts. 

PAIRE DE PÉDALES ONEUP ALUMINIUM OIL SLICK

Mais alors me direz-vous qu’est-ce qui rend une pédale plate performante. Tout d’abord sa plateforme plus ou moins large, l’épaisseur, mais le plus important, le grip qui est rendu possible grâce à ces petites vis plus communément dénommées picots qui viennent s’incruster dans votre semelle et permettre une meilleure accroche.

Bon à savoir : pour rouler en pédales plates, l’investissement dans des chaussures digne de ce nom est absolument indispensable, on oublie ces vieilles baskets de running, ou les chaussures de skate de votre adolescent en pleine période de puberté. 

Opter pour une chaussure avec une semelle adhérente et une rigidité optimale les fabricants on su développer des produits de plus en plus performants en termes de grip, alors autant tester et ne pas regretter.

Une marque emblématique souvent citée par les pilotes en pédales plates Fiveten, connue pour ces compétences inégalées dans le domaine de l’escalade la firme américaine a depuis quelques années lancer la production de chaussures destinées a la pratique du VTT.

On pense notamment a sont modèle phare l’Impact dédié au légendaire Sam Hill ou les Freeriders modèle tous aussi prisé par les riders. Le combo pédale plate Fiveten a d’ailleurs la réputation de coller littéralement la chaussure a la plateforme, j’ai testé et ce n’ai pas une légende croyez moi.

FIVE TEN IMPACT PRO NOIR/ORANGE

Depuis plusieurs années, on peut apercevoir de plus en plus de pilotes en pédales automatiques notamment sur les compétitions internationales de DH ou les circuits des EWS. 

Mais alors les pédales plates ces fini vive les autos ? 

Pas exactement à voir le nombre de pilotes qui l’utilise encore, la pédale plate a encore de beaux jours devant elle. 

Et oui, ces avantages sont nombreux à commencer par l’aspect psychologique le fait de ne pas être accroché au vélo rassure essayer pour la première fois un manual en auto ces très sport comme on dit. 

L’aspect technique, les bases en pédales plates sont mieux assimilés notamment lors de l’apprentissage des Bunny-hop, wheeling, manual ou autres subtilités de notre sport. 

Vous l’aurez compris roulez en plate quand on débute est nettement plus intéressant afin d’acquérir une technique de base solide ainsi que de la confiance sur sa machine.

L’avis du rider pro plate

Tout d’abord, je trouve que les pédales plates me donnent plus de liberté de mouvement et de ce fait une sensation de sécurité accrue. 

Pour moi, les pédales plates facilitent grandement l’apprentissage des techniques de bases comme les Bunny-hop, les manuals et les wheelies. Elles permettent par la suite de faire évoluer son riding vers plus de flow et de créativité.

On ne peut nier, cela dit que les pédales autos offrent de meilleures performances au pédalage et en tenue des pieds dans le défoncé, mais avec un pilotage coulé et un bon combo pédales-chaussures, les plates se défendent bien.

Pour rouler dans de bonnes conditions en flats il est important d’avoir de bonnes chaussures idéalement désignées pour le VTT et de bonnes pédales, alu ou nylon.

Matthieu

La pédale automatique

Le concept de la pédale automatique est simple, une cale fixée sous la chaussure et un système d’ergos sur la pédale vont permettre de clipser et ainsi solidariser l’ensemble.

À l’inverse des pédales plates, les modèles automatiques doivent disposer d’une chaussure permettant l’attache des cales. 

Mais alors quelles sont les différences ? 

Le modèle automatique dispose d’une semelle rigide permettant de retranscrire avec plus de puissance la force dû au pédalage, cependant bien que de grandes améliorations a été apporter elles restent un peu moins confortables que leurs homologues destinées aux pédales plates.

CHAUSSURES VTT ION RASCAL NOIR/MULTI

Tous comme les pédales plates l’offrent en automatique sont tous aussi diversifiés. On retiendra cependant en premier lieu les grands leaders telles que Shimano, Crankbrothers, Time qui truste le haut du podium avec chacune leurs systèmes d’attaches différents.

Privilégié des modèles types Crank Mallet DH ou Enduro, Time spécial, Shimano XT spécialement étudier pour vous offrir une plus large surface d’appuis et en adéquation avec la pratique de l’enduro ou de la DH. 

Niveau budget, on aura tendance à dire qu’il est plus élevé qu’un combo pédale plate, alors scrutez les bonnes affaires sur le web afin de réduire l’addition. 

Coté poids, l’avantage revient aux automatiques après avoir comparé mes propres modèles ( chaussures Spiuk Oroma + Time MX4 ) un écart de 150 grammes a été noté sur la balance par rapport à mon combo en plates ( Northwave Clan + pédales Funn Black Magic ).

Cela est cependant très subjectif, tous dépendra des différents modèles que vous achetez de leurs composition, composite, aluminium, etc.  

Sur le terrain, les autos, ça donne quoi ? 

On ne va pas se mentir, le temps d’adaptation est beaucoup plus long que pour les pédales plates, les débuts peuvent être difficiles afin de trouver le bon geste pour déclipser, la chute est vite arrivée et je parle en connaissance de cause s’échouer comme un phoque sur la banquise a l’arrêt ces vraiment pas top.

Mais alors, pourquoi utiliser des pédales autos ? 

Dans un premier temps, elles permettent de ne faire qu’un avec le vélo, utile lors des épingles serrer si l’on veut faire tourner son arrière dans un mouchoir de poche en nose turn. 

Dans les parties défoncées, type pierriers ou champs de racines les pieds reste accrocher aux pédales, on ne se préoccupe pas de descendre les talons comme en plates pour garder du grip avec les picots. 

Lors du pédalage, on pousse d’un côté et l’on tire de l’autre améliorant ainsi le pédalage, sur ce point je reste mitigé ayant essayé les deux modèle, mais propres chronos en cote reste sensiblement les mêmes a, quelques centièmes près. 

Comme pour les pédales plates, il y a du négatif, comme cité précédemment l’apprentissage en automatique est un peu plus long, pour assimiler les bases du pilotage Bunny-hop, manual, wheeling

Une grande majorité de pratiquants, lorsqu’ils débutent en pédales auto, vont avoir tendance à tirer sur les pédales pour effectuer un Bunny-Hop un geste contraire au mouvement initial, mais tellement répandu malheureusement.

L’avis du rider pro automatique

Bien plus que le rendement, ce qui me manque cruellement quand je teste un vélo qui est en plates, c’est que dès que ça tabasse, je perds le contact. Peut être n’appuie-t-je pas assez fort sur les pédales, mais du coup cet effort supplémentaire à fournir, je n’ai pas à m’en soucier sur des autos. Sans compter le fait que « faire un » avec le vélo me rassure beaucoup également quand le vélo décolle. J’arrive à être beaucoup plus stable en l’air.

David

Oui, mais avec quelle plateforme est-on le plus rapide ? 

Nous ne saurons pas dire si l’une ou l’autre des plateformes est plus rapide, prenons en exemple Sam Hill qui truste les podiums EWS en plate devant ces homologues en automatiques. https://www.youtube.com/embed/DXcekrxGqvE?feature=oembed

En fouinant sur YouTube nous avons trouvé un comparatif sympa réaliser par la fine équipe d’endhurobike.com et de GMBN l’occasion de vous faire une idée du potentiel des 2 plateformes et éventuellement répondre a vos questions. https://www.youtube.com/embed/beEOi9H6PT8?feature=oembed

D’un point de vue plus scientifique avec l’équipe GMBN : https://www.youtube.com/embed/LFgHaMHeKyM?feature=oembed

Notre avis :

Pour nous, plates ou automatiques, les deux restent efficaces . Même si nous avons une affinité particulière pour les pédales plates pour débuter et améliorer son pilotage, les automatiques restent cependant une alternative efficace pour certains pratiquants plus expérimentés. 

Nous déconseillons cependant l’apprentissage de l’enduro ou de la DH en automatique, encore une fois ceci est notre point de vue et n’est pas à prendre au pied de la lettre. 

Pour les pilotes confirmés ou les compétiteurs l’usage des automatiques restes une bonne alternative afin d’affiner sont pilotage et gagner quelques centièmes sur les portions de relances et les parties défoncées. 

À vous de trouver le type de plateformes qui vous convient, et qui vous offrira le maximum de fun et de plaisir .

Tous nos conseils pour bien débuter l'enduro VTT

Recevez notre newsletter. Tutos pilotage, Conseils mécanique, Tests matériels , ect....

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

close

Tous nos conseils pour bien débuter l'enduro VTT

Recevez notre newsletter. Tutos pilotage, Conseils mécanique, Tests matériels , ect....

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
YouTube
Instagram