De pompier à pilote EWS : L’interview de Pierre Réal

De pompier à pilote EWS : L’interview de Pierre Réal

Il y a des pilotes qui nous impressionnent en VTT par leurs vitesses et leurs coups de guidon exceptionnels. Pierre Réal est l’un deux, alors Qui est-il ? Quel est son parcours sportif ? Ou s’entraîne-t-il ? . Autant de questions auquel Pierre nous a fait l’honneur de répondre. Let’s go.

Salut, Pierre, comment vas-tu ? En deux trois mots peux-tu te présenter a nos lecteurs ?

Salut, Max, ça va plutôt bien en cette fin de saison ! Plutôt détendu comme à mon habitude, du coup moi c’est Pierre REAL. J’ai 23 ans et j’habite dans la creuse ( c’est le sud pour les gens du nord et le nord pour les gens du sud ). Et sur le vélo d’enduro depuis maintenant 6 ans !

Comment en es-tu venu a rouler en enduro VTT, as tu toujours pratiqué cette discipline ?

Drôle d’histoire, je vais dire par vengeance d’un ancien prof de sport au collège qui m’avait refusé en section foot… pour au final finir en section VTT ! De là, j’ai croisé que des personnes formidables à travers les Trophées de France des jeunes Vttistes en autres.

Le point départ en enduro ? C’est grâce à deux personnes qui sont Louis Jeandel et Franck Redondeaud ! Franck alors professeur au lycée en section sport et pratiquant de la discipline, nous a pris sous son aile pour nous faire découvrir la pratique de l’enduro, car il avait repéré nos profils !

Car oui à la base je viens du street trial et de la descente ! Deux univers encore différents de la pratique de l’enduro…

Qu’est-ce que le VTT représente pour toi dans la vie ?  

Je pense que le mot juste c’est un éxutoire ! Offrir la possibilité d’être libre, de voyager, de découvrir et de partager avec les personnes que tu peux croiser.

C’est enfaîte un moyen d’équilibre pour moi dans la vie ! Un besoin de s’enfermer dans sa bulle pour ressentir cette sensation de libertés éphémère !

Concernant ton métier tu es pompier, comment arrive tu as concilié compétition et ce formidable métier ? Sur le plan physique cela doit t’apporter un énorme plus tu confirmes ?

C’est plus ou moins facile, on s’arrange comme on peut ! Mais l’année dernière ça a été d’énormes concessions du a la crise sanitaire et a ma formation de pompier de paris qui mon privé d’une saison complète, mais c’est effectivement d’une complémentarité sans égal.

Tu habites dans la creuse un formidable terrain de jeu propice à la pratique de l’enduro VTT, peux-tu nous parlez un peu de tes spots d’entraînements préférés ? 

La Creuse bien évidemment c’est formidable !! Après si tu n’aimes pas le sport en y habitant , bah tu déprimes très vite mdr…

On n’a pas trop de contraintes, on prend le vélo dans le garage et en 2 minutes on peut attaquer les trails directs et ça toute l’année !

Personnellement, je roule souvent dans les monts de Guéret, ou au Singletrack’s bike Park (87) deux collines de 250 m de dénivelé négatifs c’est peu. Mais bordel que c’est beau le sol meuble !!! Sinon on essaye d’aller régulièrement rouler en terre inconnue !

Nous avons pu discuter cet été au Singletracks Bike-Park un spot reconnu pour sa qualité de pistes ainsi que son accueil au top. Un terrain de jeu que tu sembles connaître sur le bout des doigts tu valides ? 

C’est comme une deuxième maison effectivement ! Un lieu hyper accueillant comme tu dis avec Stan et Yohan !

Des trails vraiment variés, tu peux faire en fonction de tes humeurs haha , mais le pire dans tout ça… c’est que tu as sûrement fait que 70 % des pistes, car derrière le bike park c’est Disney !! Pleins de traces enduro de folies, mais pas un mot ;). Des que je peux je vais donner un petit coup de mains pour shaper, même si je suis loin d’être le plus assidu.

Actuellement, tu es engagé sur les coupes de France ainsi que les Enduro World Series, quel est ton entraînement type pour ces compétitions qui sont connues pour être aussi dures techniquement que physiquement ? 

C’est assez compliqué également de pouvoir s’entraîner comme les pilotes pros, et de se dégager du temps surtout quand tu as une saison de retard par rapport aux autres. J’ai un gros manque de physique perso donc toute la semaine je fais essentiellement du foncier et le week-end je chill sur le vélo dans du gros pentu ! Car c’est ce que j’aime le plus et la où je suis bien à l’aise.

Être un pilote privé sans structure officielle demande un sacré investissement aussi bien financier que personnel qu’elles sont les difficultés que tu peux rencontrer ( logement, déplacement, nourriture, matériels, etc. ? 

Franchement, c’est un casse-tête constant… quand l’inscription à une coupe du monde coûte plus de 600 €, c’est affolant. Après on rajoute le déplacement + le loyer… bref ça dégoûte tellement. Du coup, on essaye de partir à plusieurs afin de réduire au max les coûts !

Pour l’année prochaine, on cherchent des partenaires financiers ou des structures en mesure de nous aider pour le transport, les denrées alimentaires… etc.

Encore une fois, on se rend compte qu’entre pilotes privés on s’entraide et même les gros teams sont bienveillants et cool sur les courses ! Car ils nous aident souvent pour la mécanique, le prêt de matos et bien plus encore.

Tu as l’air d’être un adepte des courses type DH urbaines ou Maxiavalanche qu’est-ce qui t’attire dans ce format de course ? 

J’ai un délire avec les courses médiatiques, j’adore l’ambiance et c’est bête, mais faire plaisir aux spectateurs c’est tout aussi satisfaisant que de faire une bonne place ! C’est des formats un peu plus extrêmes et élitistes qui permettent de belles vidéos et surtout de rouler des lieux atypiques et surtout légalement.

De plus, c’est vraiment un autre style de pilotage les DH urbaines, il faut un style plus agressif afin de trouver les limites encore différentes d’un terrain meuble ! En bref, il faut essayer pour comprendre, c’est un format qui devrait être davantage répandu c’est dommages aha !

Tu es venu d’ailleurs dans nos contrées bretonnes participer à la DH urbaine de Montcontour organiser par le club VTT du Lié, comment as-tu trouvé cette course [Organisation, ambiance, tracé, niveau des riders, etc.. ] ?

Franchement, c’est une petite course régionale certes, mais qui a tout d’une grande ! J’ai rarement vu un engouement pour le sport aussi fort. Pour tous vous dire, on est dans un village gaulois reculé de toute civilisation [venant d’un creusois c’est réel aha ] mais le parcours est rapide, physique et quand même très technique . Avec un drop à la fin énorme !

Le condensé parfait pour une belle course sélective quand on commence à mettre de la vitesse. Tout ça avec des riders au top! Comme toujours en Bretagne… de très bons pilotes dans n’importe quelle discipline en enduro avec la famille CHARLES, Marvin MACE, en XC avec Julie BRESSET ou encore en DH avec Thibaut LALY… fin bref ! En plus d’avoir une région magnifique et accueillante, les sportifs aussi défendent fièrement les couleurs bretonnes ! C’est un plaisir de rouler là-haut.

Passons maintenant à ta monture actuelle tu roules sur un Revel bike une marque californienne assez discrète médiatiquement , qu’est-ce qui ta donner envie de rouler pour eux ? 

Yess le REVEL, un vélo formidable qui me convient très bien, court et réactif comme j’aime quoi ! C’est une jeune marque importée par Jérémy de chez DUSTONTRAILS du côté de Montpellier. Je bossais déjà avec lui et ROCDAY, et fin 2020 il m’a proposé de rouler pour eux.

Après avoir vu la qualité folle de finition et les premiers tests de ces vélos, j’ai sans tarder dit « OUI ». Le vélo est quasi unique en France, car la marque est vraiment jeune, et c’est cette exclusivité que j’ai bien aimée aussi ! Savoir que personne ou très peu de monde aura le même sur les races.

Mais là, ils devraient bientôt dévoiler un nouveau petit bijou, mais je n’en dis pas plus !!!

Quels montages as-tu effectués dessus ? 

Montage MX [mullet], car de base il est full 27,5 pouces . Du coup, j’ai fait un montage à la carte en 29/27,5 avec l’aide de DUSTONTRAILS qui à l’avis et le recul nécessaire pour faire de son vélo une bête de course. De quoi faire tomber un max de chronos .

  • Fourche : fox 38 factory GRIP 2 Kashima
  • Amortisseur : fox float X2 factory Kashima
  • Freins : Magura MT 5
  • Dérailleurs : Shimano XTR
  • Pédalier : Shimano XT
  • Shifter : Shimano SLX

Aujourd’hui, le montage mullet commence a faire sa place petit à petit sur le marché du VTT qu’elle bénéfices y trouve tu par rapport as un full 29 ou un full 27,5 ? 

C’est comme tout, du mieux et du moins pire ! Franchement de nos jours, je trouve de plus en plus compliqué de trouver un vélo qui allie la performance et le plaisir. Car les vélos sont de plus en plus longs et du coup difficiles à amener pour des gabarits petits comme moi.

Le mullet permet de contrer cette tendance et permet d’adapter le vélo à son pilotage. Pour ma part comparée au full 29 je trouve que le mulet permet une meilleure stabilité dans le pentu et une meilleure réactivité au pédalage ! C’est comme un petit DH pour faire clair c’est très efficace dans les trails sinueux ou pentus et même dans le technique. Le seul bémol que je trouve sur un mullet c’est la bande de roulement et la perte de vitesse flagrante par rapport au 29…

Par rapport à un full 27.5 je ne sais pas trop, car je ne roule jamais avec ce genre de version… ou du moins très peu ! Mais par rapport au 27.5 de ce que j’ai pu voir et ressentir, le mullet n’à que des avantages ! Car la roue de 27,5 je trouve ça trop plongeant quand on a goûté au 29 pouces avec des possibilités de franchissement plus faible.

Pierre merci pour ces réponses à nos questions ce fut un plaisir d’échanger avec toi, quelques petits mots pour clôturer cette interview ? 

Tout simplement merci à toi pour m’avoir accordé celle-ci, au plaisir surtout de pouvoir se croiser sur les trails ! Et merci également de véhiculer et partager les ressentis et expériences de diverses personnes sur un sujet commun, le vélo.

Have fun and good ride.

Crédits photos : Alexis Bouery photographie , Xavier ligonnet

Crédits videos : Fabian Mct

Cet article vous a-t-il plu et aidé (partagez-le ! ;-)) ? avez-vous des choses à y ajouter (commentez-le ! ;-)) ?

Tous nos conseils pour bien débuter l'enduro VTT

Recevez notre newsletter. Tutos pilotage, Conseils mécanique, Tests matériels , ect....

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

close

Tous nos conseils pour bien débuter l'enduro VTT

Recevez notre newsletter. Tutos pilotage, Conseils mécanique, Tests matériels , ect....

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
YouTube
Instagram