6 erreurs à ne pas commettre lorsque l’on débute en VTT.

6 erreurs à ne pas commettre lorsque l’on débute en VTT.

Tu es raide comme un piquet, tu freines dans les virages, tu ne charges pas assez l’avant autant de remarques que vous avez dû entendre de vos collègues de ride ou lors de stages de pilotage. À travers cet article, nous allons décortiquer les 6 erreurs du pilote débutant au niveau intermédiaire.

La mauvaise position en descente :

Premièrement, on baisse sa selle, ça peut paraître anodin, mais l’on voit encore beaucoup trop de pratiquants ne pas le faire et ainsi être limités grandement dans leurs positions. Utilisez votre tige de selle télescopique ou abaissez votre selle pour plus d’aisance.

La bonne position : Debout les pieds parallèles au sol, les talons baisser vers le sol, les genoux et coudes légèrement fléchis, le menton relever, le regard au loin et buste rapprocher du cintre, poids centré sur la machine avec les fesses légèrement sur l’arrière.

Ci-dessus la position d’attaque en descente

Le regard :

Une des erreurs les plus courantes est de focaliser son regard sur sa roue avant. En VTT, on regarde loin devant et on anticipe les difficultés afin que notre cerveau assimile ce qu’il doit faire freiner, sauter, tourner. Focalisez-vous sur une souche ou une grosse pierre et il y a de grandes chances que vous finissiez dedans.

En rouge les différents obstacles de la trace a ne pas analyser. En blanc le regard se pose loin devant au niveau du pilote voici la trajectoire idéale.

Gérez son freinage :

Un freinage mal maîtrisez peut vous conduire inexorablement a la faute. Premièrement, on ne freine qu’avec un doigt et non avec deux ou trois. Deuxièmement le dosage, rien ne sert de bloquer les roues et surtout l’avant au risque de faire un OTB.

En VTT on freine par à-coups, cela permet de ne pas faire chauffer vos freins excessivement et ainsi garder une constance de freinage tous au long de votre descente. Les pilotes professionnels freinent d’un coup au bon moment et peuvent ainsi avoir une puissance de freinage toujours présente du haut jusqu’an bas de la descente .

Être décontracté sur son vélo :

Sûrement, une des compétences les plus dures a acquérir lorsque l’on débute, on a tendance a se raidir a ne pas laissez travailler le vélo sur les obstacles.

Sachez que même si vous évoluez sur un tous-suspendu ou un semi-rigide vos meilleurs amortisseurs restent vos coudes et vos genoux. Lorsque vous engagez une portion raide ou défoncée, fléchissez votre corps et laissez le vélo travailler, bougez autour de lui sur quatre axes d’avant en arrière et de droite à gauche.

Analysez la souplesse et la décontraction des pilotes EWS, le vélo et le pilote travaillent en adéquation.

Lors d’un stage de pilotage, l’exercice pour améliorer notre mobilité consistait à tourner en se désaxant. De basculer le bassin et le poids du corps d’avant en arrière tout cela sur une zone plane afin de minimiser les risques et assimiler la bonne technique.

Freiner dans un virage :

Comme en voiture, on freine avant le virage et on laisse rouler dans celui-ci. Il faut savoir que plus vous aurez la bonne vitesse plus votre vélo sera stable dans celui-ci, le but est de garder l’équilibre et de sortir plus vite qu’a l’entrée.

En noir la zone de freinage, en rouge je relâche les freins, en blanc la sortie de virage avec une vitesse de sortie plus élevée qu’a l’entrée .

Une rapide expérience scientifique lorsque qu’une toupie tourne plus la vitesse est élevée plus elle garde l’équilibre en décélérant elle perd fatalement sa stabilité et fini par chuter ces exactement la même chose pour les virages.

Le positionnement de vos pieds :

En VTT, vos pieds doivent être au maximum parallèles au sol. Sauf pour les virages à plat ou la pédale extérieure sera placé en bas afin de chercher le grip latéral de vos pneus. En ligne droite ou en saut ces les deux pédales à même niveau. Pourquoi ? Tous simplement pour vous éviter de taper une souche ou une pierre qui n’attend qu’une seule chose vous faire chuter en heurtant votre pédale.

Crédits photos : Louis Salaun , Singletracks-mtb

Cet article vous a-t-il plu et aidé (partagez-le ! ;-)) ? avez-vous des choses à y ajouter (commentez-le ! ;-)) ?

Tous nos conseils pour bien débuter l'enduro VTT

Recevez notre newsletter. Tutos pilotage, Conseils mécanique, Tests matériels , ect....

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

close

Tous nos conseils pour bien débuter l'enduro VTT

Recevez notre newsletter. Tutos pilotage, Conseils mécanique, Tests matériels , ect....

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
YouTube
Instagram