Dans la roue de Louis Salaün

Dans la roue de Louis Salaün


Direction l’Île de France plus précisément la commune de Versailles pour interviewer Louis Salaun le descendeur au plus de 42 000 abonnées. De ces débuts sur YouTube à la création de son site internet, en passant par sa collaboration avec Cannondale et ses projets pour la saison 2021 vous découvrirez tous sur ce vététiste au sacré coup de guidon.

Peux-tu te présenter rapidement ?

Je suis Louis Salaün, passionné de VTT Versaillais et créateur de contenu ! J’adore manger des avocats et des nounours en guimauve entre deux courses. Et quand je ne suis pas sur un vélo, j’adore jardiner ! 

Depuis combien de temps as-tu commencé les vidéos et le VTT sur YouTube qu’est-ce qui te plaît dans la création vidéo de VTT, comment as-tu attrapé le virus ?

J’ai commencé à poster des vidéos et des photos sur Youtube et Instagram il y a 7 ans pour que ma famille et mes amis puissent les voir. Finalement, j’ai rencontré plein d’autres amateurs de sensations fortes et on est aujourd’hui 42000, c’est dingue ! 

J’aime vraiment partager mes voyages, rides,etc avec des gens qui aiment ça aussi. Et ce que je préfère c’est échanger avec les gens : on se donne des conseils, les meilleurs spots,etc.

Au fur et à mesure de tes vidéos on a pu voir l’évolution de plus en plus qualitative, as-tu une formation en montage audiovisuel ou es-tu à 100 % autodidacte ? Quel matériel utilises-tu pour tes montages ? 

Merci beaucoup ! J’essaye de m’améliorer au maximum pour proposer des vidéos agréables à regarder et intéressantes. Je n’ai pas du tout de formation en montage vidéo. Ma copine m’a appris les bases sur Imovie ( Logiciel gratuit idéal pour débuter le montage vidéo, seulement disponible sur Mac ) et ensuite j’ai été autodidacte.

J’ai appris en regardant des tutos sur youtube justement ! Aujourd’hui je monte mes vidéos sur un Macbook Pro boosté avec le logiciel Final Cut Pro X .

Quels conseils donnerais-tu à une personne souhaitant débuter les vidéos VTT sur  Youtube ?

Je lui dirais de se lancer sans se poser 36000 questions ! Il n’est jamais trop tard pour apprendre et il y a de la place pour tout le monde. 

Tu viens de créer ton site internet avec ventes d’accessoires et un petit guide pour bien débuter le VTT peux-tu nous en dire un peu plus ?

Oui, c’est www.louissalaun.com ! Je publie un article sur un sujet lié au vélo sur l’onglet Blog du site chaque lundi matin.

Et je viens effectivement de lancer mes coques de téléphone biodégradables. Elles sont en liège, ce qui plaît beaucoup aux amoureux des grands espaces et elles protègent vraiment bien le téléphone. 

J’ai aussi créé un Ebook pensé spécialement pour les débutants. C’est un guide qui aborde les bases de la mécanique, des tutos pour apprendre à sauter, faire des figures mais aussi les fondamentaux de la sécurité. 

Le truc en plus s’est les conseils de champions : Jérôme Clementz, Morgane Such ou Ben Moore, qui ont gentillement révélé leurs meilleurs tips spécialement pour ce Ebook.

Je veux rendre le VTT le plus accessible possible et que n’importe qui puisse se dire « Ok, je me lance’ ! C’est vraiment un format que j’aime beaucoup et j’ai pour projet d’en publier d’autres. 

Qu’est-ce qui est le plus important pour toi dans la pratique du VTT ( Délire entre potes, Compétitions, Rencontre abonnées, etc ) ?

S’amuser c’est vraiment la règle numéro 1 ! Que ce soit sur le bike, en compétition mais aussi avec les gens avec qui tu rides ou que tu rencontres grâce au ride. 

Côté sponsors, tu as été approché par Cannondale en 2019 comment s’est passé votre rencontre ? Quels sont tes autres partenaires ?

J’ai commencé à représenter Cannondale & Fabric en tant qu’ambassadeur en 2019 après qu’ils m’aient contacté. Ils aimaient mon contenu, moi j’adorais leurs vélos et on s’est très bien entendu donc ça a matché direct.

Et aujourd’hui, je les représente pour la 3e année consécutive puisque je viens de re-signer avec eux pour 2021 ! Je suis super content qu’une aussi belle marque me fasse confiance et de pouvoir mettre des choses en place pour les gens qui me suivent grâce à eux. 

Nouvelle marque que je suis fier de représenter cette année : Relief Equipements ! Ils proposent des maillots techniques fabriqués en France à partir de bouteilles en plastique recyclées. C’est une très belle initiative et les maillots ont un design élégant qui plaît beaucoup.

En termes de collaborations pour des campagnes, j’ai eu la chance de travailler avec Smith Optics par exemple ou encore A-Derma pour la sortie de leur stick X-TREM pensé spécialement pour les sports outdoor.

J’ai aussi pour parler un peu d’une autre de mes passions, la nourriture, avec Quitoque et Kazidomi. Pour les autres collaborations pour 2021, j’en parlerais sur mes réseaux sociaux quand tout sera finalisé ! 

Tu roules actuellement le nouveau Jekyll 2020 29 pouces, quel est ton ressenti sur ce bike par rapport au habit ?

Tout d’abord j’ai eu peur de passer au 29″ je l’admets mais le Habit m’a convaincu du contraire.

Le Jekyll est clairement mieux armé que le Habit pour du freeride ou de l’enduro engagé. De un par son débattement plus grand mais aussi par la gamme du vélo. Le Jekyll Carbon 2 dispose de la Fox Float Performance Elite Grip 2 Damper.

J’ai donc la panoplie de réglages avec la basse vitesse compression / haute vitesse compression / basse vitesse rebond et la haute vitesse rebond sans oublier que je peux venir moduler la quantité de l’air.

De même pour l’amortisseur, mais en plus simple car c’est une seule compression et un seul rebond. Les nombreux réglages permettent d’emmener le vélo dans du gros défoncé tout comme sur des gros sauts.

Le 29″ lui permet le franchissement plus aisé que du 27″5 et du 26″, très agréable dans le défoncé car ça pardonne beaucoup plus et ça compense avec le petit débattement.

Malgré ses grandes roues je trouve le Jekyll tout aussi nerveux et agressif que le Habit. C’est ce que j’adore chez un vélo, c’est la réactivité et le plaisir de jouer avec en l’air. On peut dire merci au triangle avant qui est en carbone (tout comme sur mon habit).

Bref même en 29″ c’est un missile !

Dans une de tes vidéos on a pu te voir tester les pédales auto pour la première fois, alors plate ou automatique ?

Automatiques sans hésiter ! Je me demande encore comment j’ai fait pour être en pédales plates tout ce temps. J’ai même peur de retourner sur les plates.

La saison 2021 va arriver à grands pas sur quels événements ou courses ou spots nos lecteurs pourront-ils te rencontrer ? 

Un beau calendrier se prépare : courses locales, régionales, DH Urbaines, rencontres abonnés mais aussi voyages. Bref, un régal si la situation sanitaire le permet !

Quoi qu’il en soit, quand je suis quelque part pour que ceux qui le souhaitent puissent me faire signe. Donc si tu veux me croiser cette année, suis-moi sur instagram @louis_ salaun.

Pour donner plus de détails j’ai pour ambition de faire Brioude qui fait partie de la Coupe AURA, plusieurs courses d’enduro (pour essayer autre chose comme type de course) notamment le Cannondale Enduro Tour, et pour finir en beauté la fameuse DH Urbaine de Grasse.

En parlant de destinations où rêverais-tu de poser tes crampons ?

Whistler sans hésiter ! C’est mon rêve depuis des années. J’avoue avoir l’envie un peu folle de tenter le train gap…mais beaucoup se sont cassé les dents alors j’y réfléchis encore. 

Louis merci d’avoir pris le temps de nous répondre un dernier mot pour la fin ?

Avec grand plaisir et merci à toi.

Et je dirais « Profitez à fond de vos sessions ride, oubliez ceux qui ont le gros melon car vous roulez pour vous et pas pour les autres. Et comme on dit souvent c’est en tombant qu’on apprend .

pub



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow by Email
Facebook
YouTube
Instagram